ONG Centre Reines Daura

Des ressources pour la promotion, le developpement et le rayonnement de la femme NIGERIENNE

Recherche

Dons

Espace Membres

Conférence Femme et Savoir

       Honorables Députés,

  •  Excellences, Mesdames  et  Messieurs les Membres du Gouvernement,

 

  • Madame la Directrice du Cabinet du Premier Ministre,

 

  • Mr le Vice-Recteur de l’Université Abdou Moumouni de Niamey

 

  •   Excellences, Mesdames et Messieurs les Représentants du Corps Diplomatique et des Organisations Internationales,

  Honorables Chefs Traditionnels,

Chers leaders religieux,

Distingués invités, Mesdames, Messieurs,

 

J’éprouve à la fois un honneur et un réel plaisir deprendre la parole pour vous souhaiter la bienvenue au nom de l’ONG Centre Reines Daura dans cette auguste salle du Centre Culturel Fraco-Nigérien où nous sommes rassemblés pour prendre part à laconférence-panelintitulée « femmes nigériennes, savoir et leadership ».

L’évènement est organisé en l’honneur  de Pr Ramatou Sidikou, enseignant-chercheure à l’Université Abdou Moumouni de Niamey qui vient d’être consacrée par le Conseil Africain et Malgache pour l’Enseignement Supérieur (CAMES)le 21 juillet 2013 suite à un processus très complexe et hautement compétitif inhérent au monde universitaire.

Il s’agit pour nous de partager avec l’illustre récipiendaire qui s’est distinguée par la qualité de son travail, nos sentiments de  joie à l’occasion de cet évènement qui honore sa personne en particulier et la femme nigérienne en général.

Par ailleurs, si le mérite et le leadership de Pr Sidikou en Biologie ne sont plus à démontrer, cette activité qui lui est spécifiquement dédiéea aussi pour objectif derendre visible auprès du public d’autres femmes qui exercent un leadership stratégique et visible dans la vie publique de notre pays.

En effet, en dépit des pesanteurs multiformes qui souvent les contraignent, les femmes nigériennes,comme le montre la représentativité dans ce panel,s’évertuent de plus en plus à intégrer les instances de prise de décisions dans leurs secteurs respectifs et multiplier les rôles d’excellence.

Il s’agit pour nous ONG Centre Reines Daura, qui oeuvrons à l’épanouissement intellectuel, social, culturel et économique de la femme nigérienne et africaine par la production et la diffusion du savoir et du savoir-faire féminind’uneréelle satisfaction et d’une occasion à ne pas manquer.

La titularisation de Pr Sidikou nous offre l’opportunité d’apporter un concours appréciable pour soutenir les efforts entrepris par lesfemmes, rendre visible les exemples de réussite féminine ainsi que les bonnes pratiques pour une éducation au leadership transformatif tout en favorisant la culture de la reconnaissance et le respect pour l’excellence et l’adhésion des plus jeunes à ces idéaux.

 

Distingués invités, Mesdames, messieurs,

A travers nos multiples actions, nous nous engageons à plaider pour que l’émergence du leadership fémininsoit à la fois une question très concrète, un quotidien pédagogique, un élément à promouvoir et rendre positif dans le développement de notre paysafin d’induire un processus de transformation de notre société.

Mais cette conditionnalité inscrite dans le troisième objectif défini par les Nations Unies (Objectif du Millénaire pour le Développement numéro 3 –OMD3 dont l’une des priorités est le rôle des femmes dans le leadershipsuppose d’entreprendre un travail de développement intérieur, accompagné d’un engagement durable de progrès de la part de tous les acteurs.

C’est justement dans cette optique que le savoir constitue inévitablement un des  ingrédients de base et qu’à l’ONG Centre Reines Daura nous croyons fermement que les compétences pour accomplir leprocessus de leadership ne sontpas nécessairement innées. Elles peuvent être apprises.

L’importance de l’éducation et de l’excellence dans le processus justifie la pertinence du thème de notre conférence qui grâce au talent incontestable de notre modératrice permettra à chaque contributeur d’être porteur d’un témoignage symbolique sur la question.

Mesdames, messieurs

Pour conclure mon allocution, il me semble approprié d’insister sur l’espoir que nous fondons encette tribune de reconnaissance, de réflexion et d’échanges.

Je ne terminerai pas mon propos sans remercier le Ministère de la Population de la Promotion de la Femme et de la Protection de l’Enfant qui a bien voulu accepter de placer la présente activité sous son parrainage.

Nous remercions aussi l’université Abdou Moumouni de Niamey dont les autorités ont aussi accepté de nous accompagner dans notre quête de visibilité et de traçabilité pour l’intérêt général.

Nos remerciements s’adressent aussi à Monsieur le Directeur du Centre Culturel Franco-Nigérien qui sans hésiter a accepté d’abriter notre initiative.

 

Enfin, nous vous remercions vous, chers invités, d’être nos partenaires dans cette conférence à laquelle vous avez bien voulu assister.